Freitag, 23. April 2010

Heute auf France 3: Rodrigues bei Thalassa....Ce soir sur Planète Thalassa/France 3: Le Parc Marin à Rodrigues...

Gerade bekam ich einen Anruf vom Marinepark, einem gänzlich neuen Projekt, das im Süden der Insel versucht, die seit vielen Jahren ausgebeutete Lagune durch unterschiedliche Maßnahmen zu retten...Ein Projekt, das lange geplant war, das sich aber erst jetzt langsam realisiert. Letzten Monat war ein 2 köpfiges Team von Thalassa hier auf der Insel um über den gegenwärtigen Stand des Projekts und seinen Zielen zu berichten.Wer France 3 sehen kann, sollte unbedingt heute um 20.30 einschalten, morgen um 19.40 wird die Sendung auch auf Tempo ausgestrahlt, mehrere Wiederholungen gibt es ebenfalls....
Ich weiß nicht, wie bekannt Thalassa im deutsch- und englischsprachigen Raum ist, selbst wenn man des Französischen nicht ganz mächtig ist, lohnt es sich ihre Beiträge anzuschauen.

In Bezug auf den Zustand dieser Erde ist Thalassa eine der gewichtigsten Stimmen im Fernsehen, seit vielen Jahren wird sich in langen dokumentierenden Beiträgen mit dem Zustand marinen Lebens auf der ganzen Welt befasst. Es ist nicht das erste Mal, dass ein Thalassa-Team hier auf Rodrigues begrüßt werden konnte.

Hier Auszüge aus der Ankündigung von Thalassa, gefunden au
f ihrer website, leider alles auf Französisch, es gibt einen wahren Marathon an Berichten aus unserer Region, neben dem Marinepark in Rodrigues, gibt es gleich mehrere Beiträge zu Mauritius, beleuchtet wird der Zusammenhang wirtschaftlicher Entwicklungsboom versus Umwelt, die Legende um Paul&Virginie sowie dem geheimnisumwitterten ausgestorbenen Dodo. Aber es geht auch um die Bewohner von Chagos und ihrer Vertreibung vor rund 40 Jahren, das unrühmliche Kapitel v.a. der Briten und Amerikaner in Zusammenhang mit der Errichtung der US-Militärbasis in Diego Garcia.

THALASSA L'EXPEDITION : L'îLE MAURICE ET LES MASCAREIGNES 110 mn Première diffusion 23 Avril 2010 à 20h45

Bienvenue au coeur de l'océan Indien, dans l'archipel des Mascareignes. L'ile Maurice, la plus emblématique des iles de cette région, évoque irrésistiblement les lagons, les plages et les hôtels de rêve. Mais ce petit pays recèle aussi secrets et légendes : le mythe de Paul et Virginie raconte un naufrage dont on tente encore aujourd'hui de percer le mystère. Et puis, il y a ce dr
ôle d'oiseau disparu, le dodo, qui lui aussi fait beaucoup rêver. Mais dans les iles voisines, la réalité se fait parfois tragique. Les habitants des Chagos expulsés de leur terre natale vivent en exil depuis 40 ans. A Rodrigues pêcheuses de poulpes et pêcheurs de poisson rêvent désespérément de sauver leur lagon. 2006 durften eine Gruppe vertriebener Chagossianer ihren Heimatarchipel zum ersten Mal besuchen...

Chagos, le paradis perdu, un reportage de Michel Daëron (22 min)

Entre 1968 et 1973, les habitants de l’archipel des Chagos seront secrètement déportés par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, qui transforment l’île principale de l’archipel, en une base militaire. Devant les Nations Unies, le gouvernement britannique prétendra que les îles sont désertes. En 2000, la Haute Cour de Londres leur donnera raison mais un jugement final leur interdit tout retour définitif. Pourtant, le Foreign Office accepte d'affréter un bateau pour qu’une centaine de
Chagossiens visite leur terre natale. (plus d'information ici y compris un petit video)

La cendrillon des Mascareignes, un reportage d’Aurélia Michon (26 min)

A Rodrigues, dépendance de l’ile Maurice, la mer est l'unique ressource. Mais l'homme a trop longtemps profité de ce jardin d'Eden. Un des plus beaux exemples de biodiversité de l'océan indien est entrain de disparaître. Face à ce constat, les pêcheurs de l’île ont décidé de réagir. Un projet de parc marin, dirigé par les Nations Unies, vient de voir le jour. A Rodrigues, on compte 2000 pêcheurs officiels, il y en a en fait plus de 8000. Des fraudeurs qui détruisent le lagon.


Ile Maurice…l’ange gardien de la côte, un reportage d’Anne-Corinne Moraine (12min)


Au nom du développement économique, « la perle de l’océan indien » mise sur le tourisme haut de gamme, mais au détriment de l’environnement et de la population mauricienne. Océanographe, et ingénieur, Vassen dénonce les dérapages : privatisation du littoral, lagons détruits. L’Etat mauricien est peut être en train de détruire ce qui fait la richesse de l’île.


Paul et Virginie : un naufrage de légende, un reportage de Antoine Laura (13min)

Le Saint Géran est sans doute le naufrage le plus célèbre de la littérature française puisqu'il a inspiré un roman vendu à plus de 25 millions d'exemplaires : Paul et Virginie. En août 1744, un bateau de la Compagnie Française des Indes se prend au piège des récifs et coule. Parmi les victimes, une certaine Virginie. A l'île Maurice, le Saint Géran est un mythe. Mais Virginie a-t-elle vraiment existé ?

Le dodo de Maurice : l’oiseau mystérieux, un reportage de Vincent Pérazio et Emmanuel Roy (13min)

A l'île Maurice, le dodo est l'animal emblématique de l'île mais aussi des espèces détruites par l'action de l'homme. Que de symboles pour un gros pigeon disparu il y a trois siècles ! Que sait on finalement de lui ? Que reste-t-il ? Pas grand chose... De l'île Maurice, aux Etats-Unis en passant par les Pays-Bas, partons donc à la découverte d'un animal disparu qui, curieusement, fascine les hommes...

Paul Falkowski : plongée à l’origine de la vie, un reportage de Jeanne Mascolo

Le professeur Paul Falkowski est devenu l’un des spécialistes mondial de l’océanographie. L’origine de la vie reste la plus énigmatique des questions que se posent les scientifiques. Pour Falkowski cette réponse se trouve dans les océans. Son obsession : réussir à produire de nouvelles énergies à partir des micro-algues, tel l’hydrogène, énergie non polluante et renouvelable.

In diesem Beitrag geht es um Paul Falkowski, einem Experten in Fragen der Ozeanographie, der sich mit der Frage beschäftigt, wie auch aus dem Meer über Mikroalgen erneuerbare und nicht umweltschädliche Energien gewonnen werden können.

Retrouvez Thalassa, le magazine de la mer en première diffusion le vendredi à 20h45 sur France 3.
25 Avril 2010 à 18h35
26 Avril 2010 à 20h40
02 Mai 2010 à 09h10
05 Mai 2010 à 07h15


Source: Planète Thalassa & Thalassa/France 3
Photo credits: Thalassa/France 3 (1), Chagos Visit, Unknown Photographers (3 & 4)

Sorry, no English translation so far, it is about a program broadcasted tonight on France 3 concerning our new Marine Park Project with the objective to save our lagoon which has been over-exploited far too long, there are other documentaries today featuring Mauritius and Chagos too. Thalassa is one of the most popular and most interesting programs about marine life everywhere on the world, and that already for nearly 35 years!!!! Programs can be seen too on TV5 which I strongly recommend to everyone who is interested in saving our marine world!

Kommentare:

virginia bed and breakfast hat gesagt…

These are all the great places and destinations, in which one can wander and get captivate by the beauty and dazzling charisma of this place as well.

Birgit Rudolph/Dirk Krehl hat gesagt…

Schon im Vorfeld hat es offenbar heiße Diskussionen um den Thalassabeitrag zur Situation der Lagune in Mauritius gegeben.

Hier der Link zu einem Artikel im heutigen Express.
http://www.lexpress.mu/story/11608-developpement-touristique-la-destruction-du-lagon-mauricien-revelee-par-thalassa.html

Und hier der Text des Artikels:

Développement touristique : « La destruction du lagon mauricien » révélée par Thalassa

Julien Tuyau 04/23/10

Ce vendredi 23 avril sera diffusé sur France 2, un documentaire réalisé dans le cadre de l’émission Thalassa. Il fait état des dégâts irréversibles causés à l’environnement par le développement touristique non-contrôlé.

Thalassa, magazine de la mer, consacre une série de reportages sur Maurice. Les sujets traités interpellent et dénoncent les dérapages et dégâts engendrés par le développement touristique : privatisation du littoral à outrance et des lagons détruits. L’océanographe Vassen Kaupaymoothoo est d’avis que le documentaire «choque et montre une autre image du paradis île Maurice». (Voir le reportage en exclusivité)


Partie 2 en suite,je dois séparer l'article

Birgit Rudolph/Dirk Krehl hat gesagt…

Partie 2 de l'article...

L’émission de Thalassa sera diffusée sur France 2, chaine nationale française, ce vendredi 23 avril. Ce programme est suivi par plus de 121 millions de téléspectateurs à travers le monde. Une rediffusion est, d’ailleurs, prévue pour le 24 avril, à 20h00, sur la chaîne Tempo, chaîne présente sur les bouquets satellitaires mauriciens.

Le documentaire montre une image de l’île Maurice, différente de celle qui vend la destination comme « un paradis aux lagons turquoises», dit le synopsis. Le réalisateur révèle les dommages irréversibles causés à la biodiversité des lagons par le développement touristiques.

L’équipe de Thalassa s’est entourée de scientifiques mauriciens, dont l’océanographe Vassen Kaupaymoothoo, pour réaliser le reportage. Le texte-annonce de l’émission accroche: «Au nom du développement économique, a perle de l’océan indien mise plus que jamais sur le tourisme haut de gamme, mais au détriment de l’environnement et de la population mauricienne… les dérapages et dégâts engendrés par ce développement touristique : privatisation du littoral à outrance, lagons détruits…

Les Mauriciens voient leur littoral leur échapper. Paradoxalement, l’Etat mauricien est peut être en train de détruire ce qui fait la richesse de l’île et sa première source de revenus.»

Vassen Kaupaymoothoo attendait une occasion pareille pour montrer au monde «la dégradation du paradis mauricien.» Et les journalistes de Thalassa sont arrivés à point. «Je les ai emmenés à quatre endroits: îlot Gabriel, île Ronde, Balaclava et à Trou d’Eau Douce. A l’îlot Gabriel, qui est une réserve naturelle, l’accès est devenu payant. Un vigile nous a déclaré que l’île appartient aux boss et que nous devions payer Rs 100 pour y avoir accès», déclare Vassen Kaupaymoothoo.

L’océanographe s’insurge contre le fait qu’il faut payer pour contempler la beauté l’îlot Gabriel. Il se dit attristé de voir es « constructions sauvages» qui y ont été érigées. Il en est de même à l’île Plate où la réserve naturelle a été «bradée» au grand capital. «Il existe des espèces endémiques à l’île Plate et tout cela est menacé par les promoteurs qui gèrent les lieux. Ils y ont construit des restaurants et des routes…», explique l’océanographe.

La journaliste de Thalassa, Anne-Corinne Moraine, a pu interviewer Xavier-Luc Duval, Vice Premier ministre et ministre du Tourisme, lors de sa visite sur l’île Plate. Elle a profité pour lui demander comment se fait-il que des réserves naturelles soit gérées par des particuliers et non par le gouvernement. «Nous ne sommes pas un pays communiste. Le gouvernement ne peut pas tout faire et c’est pour cela que nous avons besoin de l’aide du secteur privé», a répondu Xavier-Luc Duval.

A Balaclava, en face d’un hôtel fraîchement ouvert, le constat est alarmant. Des travaux effectués dans le lagon ont tué des milliers de coraux. «Le directeur de l’hôtel nous a affirmé qu’il n’y pas eu de travaux dans le lagon. Mais les caméras sous marins de Thalassa ont constaté que des travaux ont bien été effectués dans le lagon. Par conséquent, les coraux, qui ont pris des milliers d’années à arriver à maturité, sont morts. Et il faudrait encore plusieurs milliers d’années pour en avoir d’autres», précise Vassen Kaupaymoothoo.

Tous ces travaux à Balaclava, à l’île Plate et à l’îlot Gabriel seraient illégaux. «Les promoteurs n’ont pas le droit d’effectuer des travaux au-delà de la High Water Mark. Ils vont à l’encontre de la politique de Maurice Ile Durable (MID). Il est temps que la population et les touristes réalisent que le développement touristique non contrôlé est en train de détruire le lagon mauricien. Et que les effets sont irréversibles», explique Vassen Kaupaymoothoo.

----
Il y a aussi un vidéo sur YouTube qui montre une partie de l'émission de Thalassa

http://www.youtube.com/watch?v=gsmgWeQZ3Gg&feature=player_embedded

Birgit Rudolph/Dirk Krehl hat gesagt…

Thalassa aussi à la Réunion

Date: Saturday, 24.04.2010
Time: 16.53 hrs (1hrs 50 mins)
Title: Thalassa, L'ile Maurice et les Mascareignes
Channel: RFO Reunion

Je crois, je suis un peu en ratard...